L’asinothérapie, au coeur de nos projets

Navigation rapide

L’ASINOTHERAPIE

Une expérience qui a fait ses preuves.

L’action thérapeutique est conduite par un professionnel, justifiant d’un savoir-faire reconnu. Cette action s’effectue par paliers :

1 - La première démarche est de mettre en situation les usagers. Ils voient et caressent les ânes. Au cours de ce premier contact les usagers passent assez rapidement, du statut d’observateur à celui d’acteur : ils ont envie d’aller plus loin de se mesurer avec les ânes.

2 – Le pansage est une nouvelle étape de l’action thérapeutique. Le professionnel explique comment il faut procéder : apprendre à mettre un licol, conduire l’âne à l’attache, le toucher de l’âne à pleines mains, l’étriller, lui prendre les pieds et surtout se familiariser avec cet ami qui se prête à toutes les confidences.

3 – L’apprentissage d’une randonnée au pas de l’âne, avec toutes sortes d’intermèdes, est un temps fort de l’action. Sous le regard attentif du professionnel, s’établit une interdépendance entre l’usager et son compagnon. L’âne, par nature joueur et espiègle, oblige la personne à réagir d’une façon ou d’une autre. Un jeu naît entre les acteurs. De ce fait, la parole se libère, des sentiments s’expriment, des éclats de rire se font entendre, une complicité est établie et surtout, un dépassement s’opère naturellement.

4 – Le retour à l’asinerie est l’occasion d’observer les changements survenus entre-temps. Les divers troubles du comportement sont atténués par les effets de cette action curative. Il faut de nouveau panser l’âne, le remettre dans son enclos, lui enlever le licol, tenter de maintenir une ultime relation affective avec le départ.

Cette action thérapeutique doit nécessairement être renouvelée plusieurs fois.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 310973

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les activités asiniennes et équestres   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2g + ALTERNATIVES

Creative Commons License